LE SCORPION SOUMIS  
     
 
Comment suis-je devenu un esclave ? Le déclic s'est produit à l'automne 1992 : il y a déjà plus de dix ans, et je mesure aujourd'hui le chemin parcouru. Je ressentais depuis un moment le besoin de me soumettre à une Maîtresse et j'ai tergiversé quelques mois avant de me résoudre à franchir le pas. J'ai alors décidé de me prendre en main et surtout de me faire prendre en main en poussant pour la première fois la porte d'un donjon. Puis... je me suis présenté à celle qui allait devenir ma Maîtresse et dont je ne savais pas encore que durant huit ans, je deviendrais la chose en gravissant sous la férule de sa cravache les marches qui mènent toujours plus près de la soumission intime et ce dans une grande complicité.
 
 
Mon apprentissage ? Dès notre première rencontre, Maîtresse m'a fait goûter à sa cravache et m'a fait comprendre une bonne fois pour toutes qu'un esclave qui se respecte ne se présente pas autrement que nu, les yeux baissés et le sexe épilé... Et pour corser le tout, mon petit cul de pute a été dépucelé ce jour-là par le gode de ma Maîtresse qui n'a pas manqué de noter à quel point j'étais encore étroit. Quelle humiliation ! Entravé dans un carcan, ne pouvant que gémir, je livrais mon intimité à cet outil de plaisir et ô surprise, j'ai aimé celà une fois passée la stupeur de cette première pénétration anale !
 
 
Ce n'était qu'un apéritif, et c'est peu de chose de le dire aujourd'hui. Au fur et à mesure que se poursuivait mon initiation, j'ai exploré le jardin des délices en découvrant les supplices que pouvait m'infliger à sa guise celle dont je devenais le jouet. Le second déclic s'est produit quand j'ai décidé de franchir le rubicon en décidant de livrer mon corps aux modifications corporelles qui me marqueraient pour toujours du sceau de la soumission, vaste programme ! Cette fois, ce fut plus laborieux car m'étant marié entretemps, il y avait un nouveau paramètre et malheureusement en ma défaveur... Mon conjoint n'étant pas du tout ouvert à l'idée d'ouvrir notre couple -pas plus qu'au BDSM- je devais non seulement rester discret dans mes activités de soumis tout en lui forçant la main pour lui faire accepter ce que je décris ci-après. Avec le recul, je ne regrette rien et si c'était à refaire, je n'hésiterais pas une seconde !
 
 

Ainsi va la vie. Après ces huit années de complicité, ses aléas m'ont éloigné de celle qui m'avait amené à me dépasser en vivant ma soumission et je me suis trouvé orphelin durant quelques mois. Etait-ce le clap de fin ? Pas du tout ! Chassez le naturel et il revient au galop... Ceci s'est encore une fois vérifié et lorsque j'ai fait la connaissance de Maîtresse Alexandra, j'ai tout de suite compris que la confiance s'était installée entre nous et que ma soumission n'allait pas prendre fin, bien au contraire !

 
 
Cette belle aventure a malheureusement pris fin quand la maladie a emporté Maîtresse Alexandra. Celle-ci était déja très fatiguée ces derniers mois par un douloureux traitement mais nous n'avions jamais cessé de nous revoir comme en témoigne la galerie des jeux de cadenas, quand je m'étais rendu en son donjon à l'automne 2007. Vous comprenez à présent le pourquoi du coup d'arrêt qu'a connu le développement de ce site car j'ai souhaité prendre du recul tant que l'espoir de retrouver Maîtresse Alexandra a été le plus fort.
 
 

La vie ne doit pas pour autant s'arrêter. Elle a continué et ce sous les ordres de Maîtresse Era, qui est une amie d'Alexandra et que j'avais connue à l'occasion d'une soirée dans un club SM, que j'ai donc choisi de poursuivre mon éducation de chien à dresser. Une page se tourne mais je n'oublie ni ne renie ce qui y a été écrit au cours de ces dix dernières années. La vie nous a malheureusement éloignés l'un de l'autre et je suis aujourd'hui sans collier, mais cela n'est peut-être pas irrémédiable. J'ai donc écrit ce site à la fois pour témoigner et encourager celles et ceux d'entre vous qui sont tentés par le même chemin. Soyez donc indulgents car je l'ai conçu avec des moyens limités ! Toutes vos remarques et suggestions seront les bienvenues... Vous n'avez plus qu'à voir la suite et j'espère qu'elle vous plaira.

 
 
 
   
  Tous droits réservés © Le scorpion soumis