LE SCORPION SOUMIS
 
     
 

Après m'être fait circoncire, je ne pouvais pas m'arréter en si bon chemin et ma Maîtresse ne s'y était d'ailleurs pas trompée. A vrai dire,j'étais complétement fasciné par l'idée d'un piercing génital depuis deux ans après avoir vu au cours d'une soirée SM celui de l'esclave Jano sur lequel j'avais immédiatement flashé. Cet esclave circoncis, travesti en soubrette avec le gland du sexe orné d'un anneau de soumission, il fallait que je me décide à suivre son exemple. Plus facile à dire qu'à faire !

Par chance, c'est à la même époque que j'ai pu commencer à avoir accès au Web et il faut bien reconnaitre que c'est un outil d'information absolument fabuleux. Sitôt familiarisé avec les moteurs de recherche et le surf proprement dit, je me suis mis en quête d'informations relatives au body piercing et c'est ainsi que je suis devenu un visiteur régulier de plusieurs sites dont celui du salon de piercing où j'allais me faire poser un bijou intime et ainsi commencer à ressembler à un soumis qui se respecte, c'est entout cas mon avis. Comme pour ma circoncision, j'en avais parlé longtemps à ma Maîtresse qui avait été en droit de penser que c'était un fantasme mais que celà en resterait un. Erreur !

Mais je dois être honnête :j'ai mis près de deux ans avant de franchir le pas... Et un après-midi de Mai 1999, je prenais le train pour Rouen et me rendais chez Karine et Jano, le sympatique couple de perceurs qui animait depuis 1997 Stigmates à deux pas de la Place du vieux marché, lieu historique s'il en est puisque témoin du martyre de Jeanne d'Arc en 1429. Une fois le rendez-vous pris, les choses sont allées très vite car je ne voulais pas revenir en arrière. Je me suis donc rendu dans la métropole Normande un Jeudi après-midi et il n'y avait pas grand monde ce jour-là. Celà m'a peut-être mis en confiance, toujours est-il que très vite Jano m'a invité à passer dans la petite salle où se font les interventions.

Une fois déshabillé et allongé, Jano m'a fait choisir entre deux bijoux, tous deux en acier et du format de 10ga que l'on peut qualifier de"standard" pour un premier piercing. Les choses sérieuses pouvaient dès lors commencer... En premier lieu, Jano entreprit de me désinfecter l'urètre avant d'y introduire une canule en acier, ce qui était assez irritant. La sensation de cet objet dans le sexe était vraiment celle d'un corps étranger dont on souhaite se débarrasser sans tarder mais la tension allait alors monter à son comble quand j'ai vu Jano prendre l'aiguille qu'il venait d'extraire soigneusement de sa pochette stérile. "Maintenant, tu vas respirer un grand coup, ça ne dure que deux secondes et c'est fini !" Jano a alors introduit l'aiguille dans la canule et HHHHHHHHHHAAAAAAAAAAAAAA........ Ouf, c'est presque fini ! Je suis alors allongé avec le gland percé par une aiguille et Jano l'extrait en la poussant avec l'anneau préalablement ouvert qui devient le premier objet fixé dans mes chairs, puisque je n'ai jamais porté de boucle d'oreille ni d'autres bijoux. HHHUUMMMMMM....... Je ressens alors une forte douleur quand l'anneau tourne dans le canal ainsi ouvert et je ne manque pas de m'agiter mais Jano me rassure : "c'est fini, le petit oiseau est maintenant joliment décoré!"

Circoncis, annelé et tatoué.

Effectivement, je me suis dirigé vers le miroir placé à l'entrée de la salle et j'ai découvert mon sexe désormais orné d'un bijou intime, enfin ! Jano l'a tout de suite emballé -si j'ose dire- dans un gant de latex afin d'éviter de me tâcher avec le sang qui coulait en abondance. C'est l'inconvénient et l'avantage du piercing du gland : celui-ci est très irrigué, ce qui cause dans un premier temps un fort saignement. Au bout de deux (ou trois) jours celui-ci prend fin et commence alors réellement la cicatrisation qui dure de quatre à six semaines et impose le préservatif dans tous les rapports pendant près d'un mois, même avec sa partenaire habituelle. En contrepartie, cette irrigation sanguine et plus encore l'acidité des urines vont faciliter ladite cicatrisation, ce qui explique qu'on soit très loin des délais fréquemment évoqués dans le cas d'un piercing des tétons, par exemple. Les vraies contre-indications concernent en fait les personnes diabétiques qui auraient de sérieux problèmes de cicatrisation.

Vous voyez ci-dessus mon anneau actuel (le troisième) posé par les soins de Jano comme les précédents. Il me procure beaucoup de plaisir, de même qu'à ma petite femme qui ne m'a pas demandé une seule fois de le retirer alors qu'elle était d'abord tout à fait hostile à l'idée de me laisser percer. Lorsque je suis venu présenter mon zizi d'amour nouvellement percé à ma Maîtresse, elle n'a pu réprimer le cri du coeur : "Enfin ! J'avais fini par croire que ça n'était qu'un fantasme, comme je l'ai longtemps cru avec ta circoncision ! Mais tu l'as fait et je t'en félicite!" Inutile de préciser qu'à la suite de celà, dès la cicatrisation terminée, ma Maîtresse n'a pas manqué de profiter de mon anneau intime pour y accrocher (avec mesure !) chaines et poids afin de me rappeler, si le besoin s'en faisait sentir, ma condition de chien pervers à dresser.

Ma nouvelle Maîtresse n'a pas manqué d'apprécier mon bijou de plaisir et m'a encouragé à passer à l'étape suivante : celle de me faire tatouer afin de porter dans mes chairs une autre marque de soumission. Bon, je vais être honnête et avouer que j'en révais depuis longtemps.Le joli tatouage que portait ma première Maîtresse sur son intimité toujours impeccablement épilée m'avait bien sur fasciné et je me suis facilement laissé convaincre d'aller chez Abraxas pour me faire dessiner ce joli scorpion dont vous devinerez tous qu'il est mon signe zodiacal. Là encore, une fois ma décison prise et après m'être confié aux soins d'une jeune femme aussi sympatique qu'experte chez Esthetika pour me faire épiler, les choses sont allées très vite !

Et la boucle est bouclée...Me voici aujourd'hui circoncis, piercé, tatoué (tout celà de manière irréversible) et (parfois) épilé. Compte tenu de ma situation car mon épouse n'a jamais été très chaude pour tout ça, je crois que je vais m'en tenir à ces modifications corporelles. Et ce d'autant plus qu'un anneau plus gros serait certainement plus impressionnant dans les soirées SM mais moins confortable dans ma vie de couple.

 
 
 
 
Tous droits réservés © Le scorpion soumis